Numéro 50

50

  • Sans Jobs
    Nicolas Taffin nous interpelle sur la mort de Steve Jobs. Il nous rappelle l’importance des ses machines, qui dés le début avaient une âme typographique. Sans Steve, les ordinateurs ne possèderaient peut-être pas autant de richesses typographiques. Steve est un découvreur d’une informatique pour les créateurs de tous niveaux. Le Macintosh a effacé un peu la frontière qui sépare la machine de l’outil.
  • La becane de Leonardo
    Roger Bodin nous décrit le projet de Léonard de Vinci, une machine à imprimer dont la feuille se retourne mécaniquement en position d’impression.
  • Design graphique : les origines en question
    Charles Gautier nous précise que si graphisme et publicité ont parfois fait bon ménage, le design graphique trouve son origine dans l’idée de William Morris, pour en pleine révolution industrielle, embellir la vie quotidienne des individus. Mais peut-il être le précurseur du graphisme moderne ?
  • La contrainte, moteur de création
    Maxime Fittes questionne le rôle des contraintes dans le processus de création. Il prendra en exemple le Code civil qu’il a voulu le plus accessible. Il en désosse la maquette pour en identifier les besoins.
    Les stèles indéchiffrables de Pierre-Marc de Biasi
    Michel Belo s’interroge sur ce que représente cette mystérieuse stèle de Pierre-Marc de Biasi. S’agit-‘il d’une écriture indéchiffrable ?
  • L’illisible comme œuvre
    Pierre-Marc de Biasi, spécialiste de l’histoire de l’écriture et des manuscrits modernes au CNRS, nous décrit sa démarche de l’élaboration de ses œuvres.
  • Sortilèges de l’image
    Pierre Duplan étudie l’attitude du lecteur d’images, comparée à celle du lecteur qui découvre le sens d’un texte en référence à Marcel Hignette, universitaire ouvert aux problème de la communication des idées.
    Expositions, beaux livres…